EY a publié un baromètre du capital risque en France au 1er semestre 2019. La French Tech se porte très bien, avec des investissements dans les startups qui continuent de croître et atteignent même un montant record.

2,8 milliards d’euros levés pour les startups françaises au S1 2019, une hausse de 43% par rapport au S1 2018

Sur l’ensemble de l’année 2018, les startups françaises ont réussi à lever 3,62 milliards d’euros via 645 opérations, dont 1,95 milliard d’euros et 333 opérations lors du premier semestre. En 2019, la croissance des montants levés continue pour la 4ème année d’affilée avec un chiffre record enregistré au 1er semestre : 2,79 milliards d’euros pour 387 opérations. Soit une hausse de 43% d’une année sur l’autre.

Les montants levés par les startups françaises atteignent un nouveau record au S1 2019

Les montants levés par les startups françaises atteignent un nouveau record au S1 2019. Source : EY

Les services Internet, secteur qui attire le plus les investisseurs

Avec 968 millions d’euros récoltés via 101 opérations, les startups qui évoluent dans les services Internet sont celles qui parviennent à lever le plus de fonds. Le secteur s’appuie notamment sur les trois grosses levées réalisées par Meero (205 M€), Doctolib (150 M€) et Mano Mano (110 M€). Viennent ensuite celles qui sont sur le marché des logiciels (793 M€ via 103 opérations), les entreprises de la catégorie « life sciences » (308 M€ via 43 opérations), celles de la cleantech (227 M€ via 28 opérations) et de la fintech (209 M€ via 28 opérations).  A noter que le secteur de la cleantech fait son apparition dans le top 5 grâce à la levée de 110,5 millions d’euros réalisée par Ynsect.

Le top 5 des investissements en France au S1 2019 et leurs principaux investisseurs. Source : EY

L’Île-de-France représente 80% des investissements en valeur

La région Île-de-France représente 80% des investissements en valeur, soit 2,2 milliards d’euros (sur les 2,8 milliards au total) au S1 2019. L’an passé, la somme levée par les startups de la région était de 1,4 milliards d’euros à la même période. La région Auvergne-Rhône-Alpes conserve sa seconde place pour le 3ème semestre consécutif. Elle représente 5% des investissements soit 137 millions d’euros, contre 142 millions au premier semestre 2018. La troisième place est prise par la région Hauts-de-France avec 4% des investissements. Le montant levé par les startups du nord de la France a quasiment doublé d’une année sur l’autre, passant de 66 à 114 millions d’euros au S1 2019, pour un nombre d’opérations presque équivalent (16 contre 15 au S1 2018). Quid de la Bretagne ? Les startups bretonnes n’ont levé « que » 21 millions d’euros à travers 12 opérations au S1 2019, une grosse baisse par rapport aux 52 millions d’euros levés à la même période l’an passé.

La région Île-de-France représente 80% des investissements en valeur au S1 2019

Avec 2,2 milliards d’euros, l’Île-de-France représente 80% des investissements en valeur au S1 2019. Source : EY

La France, 3ème du classement européen des investissements, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne

Selon le rapport, les 3 pays les plus significatifs que sont le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France totalisent 10,55 milliards d’euros d’investissements, soit 66% du total des investissements en termes de valeur en Europe. Au S1 2019, la France dénombre 12 opérations supérieures à 50 millions d’euros, ayant générées 1,06 Md€ au total. Une belle augmentation par rapport au S1 2018, où le pays enregistrait seulement 4 opérations pour un total de 0,33 Md€. Des bons chiffres qui sont tout de même en deça de ceux des deux leaders. Le Royaume-Uni a en effet réalisé 15 levées supérieures à 50M€ au S1 2019, pour un total de 3,04 Md€. L’Allemagne quant à elle comptabilise 11 opérations pour 1,53 Md€.

Les levées de fonds supérieures à 50 millions d'euros au Royaume-Uni, en Allemagne et en France

Les levées de fonds supérieures à 50 millions d’euros au Royaume-Uni, en Allemagne et en France. Source : EY

Source : EY