Le crowdlending est un mode de financement de plus en plus répandu, qui séduit chaque année bon nombre d’entreprises et de financeurs. La pratique possède en effet de sérieux atouts pour les deux parties. Mais de quoi s’agit-il exactement, et comment est-ce que cela fonctionne ?

Permettre aux particuliers et à des sociétés de participer à l’économie réelle, en prêtant de l’argent à des PME

Le crowdlending est une branche du crowdfunding (ou financement participatif), qui permet de collecter les apports financiers d’un grand nombre de participants via une plateforme sur Internet dans le but de financer un projet. Le crowdlending peut lui être qualifié de prêt participatif. Le principe est en effet similaire : des porteurs de projet qui souhaitent emprunter une certaine somme d’argent pour développer leur activité sont mis en relation avec des prêteurs qui souhaitent investir, à travers une plateforme web. Les profils de ces financeurs sont variés. Il peut s’agir de particuliers et/ou de personnes morales (par extension d’entreprises) qui souhaitent utiliser leur épargne ou leur excédant de trésorerie pour participer à l’économie réelle, et ainsi soutenir des projets auxquels ils sont sensibles.

Un fonctionnement très simple, avec de multiples avantages

Concrètement, comment ça fonctionne ? La société qui emprunte une somme se fait financer par des prêteurs. Ces financeurs, qui souhaitent soutenir le projet, participent en prêtant à l’entreprise une somme donnée qui leur sera remboursée mensuellement avec des intérêts, sur une durée comprise entre 1 et 5 ans. La pratique possède de nombreux avantages pour les prêteurs :

  • Simplicité : alors que la compréhension des marchés financiers et des actions cotées en bourse peut s’avérer compliquée pour les non-initiés, le principe du prêt est très simple à comprendre et son fonctionnement parle à tout un chacun. Les plateformes sont bien souvent très simple d’utilisation.
  • Sécurité : prêter comporte un risque, mais les plateformes mettent tout en oeuvre pour nuancer ce risque. Chaque porteur de projet subit une analyse poussée, du projet en lui même mais aussi de sa solvabilité et de sa capacité à rembourser les prêts contractés.
  • Rentabilité : avec des intérêts perçus avec des taux avantageux (entre 8 et 9% sur myOptions), investir dans le crowdlending offre de nouvelles perspectives au regard des solutions d’épargne traditionnelles (livret A : 0,75%, assurance vie : 1,8%).
  • Accessibilité : S’inscrire sur une plateforme de crowdlending est plus rapide qu’ouvrir un compte bancaire. De plus, les plateformes permettent d’investir à partir de 50 euros seulement et certaines ne facturent aucuns frais de commission ou de gestion de compte.

Côté emprunteur, le procédé permet de :

  • Profiter d’une campagne de communication large, à moindre coût.
  • Bénéficier d’un soutien financier rapide.
  • Partager sa croissance avec une communauté, et ainsi toucher de nouveaux clients potentiels.

Quelques risques sont tout de même à surveiller

Même si les plateformes de crowdlending étudient minutieusement les résultats financiers des emprunteurs, il existe néanmoins des risques à prendre en compte lorsque l’on choisit de financer un projet en campagne sur le territoire français :

  • Risque de défaut de remboursement de l’emprunteur :

Il s’agit du risque le plus courant lorsque vous prêtez de l’argent : le fait que l’emprunteur ne soit pas en mesure de rembourser la somme en question. Même si ce risque est limité du fait de l’étude des comptes de la société qui emprunte, il est néanmoins présent. Aussi, il faut en être conscient lorsque l’on décide de prêter de l’argent à une entreprise. Toutefois, le fait que le prêt soit sur plusieurs années permet de limiter la perte encourue et de la diluer dans le temps. En effet, étant donné que le prêteur perçoit un remboursement mensuel, si la société fait défaut au bout de la deuxième année de remboursement sur les trois prévues par exemple, le financeur aura déjà récupéré une bonne partie de la somme investie, à laquelle s’ajoute des intérêts.

  • Risque de retard de remboursement de l’emprunteur :

Début de difficultés financières, problème de trésorerie ponctuel… Il peut arriver qu’une société qui emprunte des fonds ait du retard dans le règlement de son remboursement. Dans ce cas, la plateforme de crowdlending doit en informer sa communauté de prêteurs en toute transparence.

  • Risque de fermeture de la plateforme :

C’est assez rare mais tout de même possible, la plateforme de crowdlending sur laquelle vous avez effectué votre prêt pourrait cesser son activité du jour au lendemain. Que se passerait-il pour vous, perdriez-vous tout votre argent ? Et bien non, car les plateformes doivent anticiper ce risque en contractant une assurance de gestion extinctive, qui assure le remboursement des mensualités des campagnes en cours en cas de cessation d’activité.

A noter que pour limiter les risques, les prêteurs sont invités à diversifier leurs financements, et ainsi investir dans différentes campagnes.

L’importance de bien choisir sa plateforme de crowdlending

La popularité croissante du crowdlending a débouché sur l’apparition de nombreuses plateformes dédiées, qui ne sont pas toutes égales. En plus des grosses machines qui lancent des dizaines de campagnes diverses par jour, d’autres plus petites se sont spécialisées sur des campagnes de financement spécifiques (innovation pour myOptions, immobilier, entreprises durables ou locales, environnement…). Chaque financeur peut ainsi placer une partie de son capital sur des projets qui collent avec ses valeurs. Un tel choix peut cependant être confusant, aussi privilégiez celles qui :

  • Exercent leur activité depuis 3 ans ou plus.
  • Sont domiciliées dans un pays membre de l’Union Européenne.
  • Ont des avis positifs venant d’entités indépendantes, d’entreprises et de financeurs.
  • Proposent une diversité de créanciers et de prêts (montants à collecter, durées de remboursement…)
  • Affichent leurs emprunts en euros pour atténuer le risque de change.
  • Ne facturent aucuns frais de commission ou de gestion de compte.

Vous êtes intéressé.e par le crowdlending ? Découvrez les conditions et les campagnes en cours sur myOptions.co.