Le parc locatif privé en France est estimé à 6,5 millions de logements, soit presque 20% des logements recensés. Un marché partagé entre 2,8 millions de propriétaires bailleurs. La part des biens loués en meublés ? Seulement 10%… alors que ce dispositif propose de nombreux avantages. Focus.

Le Français et la pierre, une histoire d’amour qui s’explique par les atouts offerts par l’immobilier : une image sécurisante (renforcée par la hausse des prix global de l’immobilier), une réelle valeur d’usage (un placement « concret ») ainsi que la possibilité d’acheter à crédit (des taux toujours historiquement bas, mais pour combien de temps encore ?).

Revenus complémentaires, préparation à la retraite, constitution patrimoniale, plus-value : l’investissement immobilier est un placement répondant à de multiples problématiques patrimoniales. Deux solutions s’offrent aux propriétaires souhaitant louer leur logement :  la location nue ou meublée. Chacune des formules présente des caractéristiques distinctes. Et, il est en de même pour le traitement fiscal des revenus engendrés avec un certain avantage pour la location meublée.

La location meublée : quels avantages ?

  • Revenus : un loyer jusqu’à 30 % plus élevé

    La mise à disposition de mobiliers est un service qui justifie des loyers plus élevés. Ainsi, à surface, qualité et emplacement équivalents, le propriétaire de ce type de bien pourra prétendre à des loyers jusqu’à 30% supérieurs. Des chiffres d’ailleurs confirmés par les Echos qui indique que la « rentabilité locative brute moyenne se situant entre 4,7% et 6,6% pour un logement nu ; de 6% à 8% en meublé […] ».

  • Impôt : une fiscalité plus attractive

    Autre avantage caractéristique de la location meublée : un traitement fiscal plus accommodant.

    Généralement, le bailleur d’un logement meublé bénéficie du statut de loueur en meublé à titre non professionnel (LMNP).  Les loyers générés relèvent alors de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ; et non des revenus fonciers comme cela est le cas lors d’une location nue.

    Chaque régime dispose, sous conditions, d’une imposition forfaitaire. Tandis que le propriétaire d’un logement vide pourra déduire 30% de ses revenus fonciers, celui d’un meublé profitera d’une déduction de 50% de ses recettes. En d’autres termes, le premier sera imposé sur 70% des loyers perçus, le second, seulement sur la moitié.

    Location nue Location meublée
    Régime d’imposition Revenus fonciers Bénéfices industriels et commerciaux (LMNP)
    Type d’imposition Micro-foncier Réel Micro-Bic Réel
    Conditions Revenus fonciers perçues par l’ensemble du foyer fiscal < 15 000 € Recettes locatives inférieurs à 70 000 € (pour les habitations meublées)
    Fonctionnement Abattement forfaitaire 30 % Déduction de certaines charges : travaux, intérêts d’emprunt Abattement forfaitaire 50 % (avec un minimum de 350 €) Déduction des charges et des amortissements (mobiliers et immobiliers)
    Revenus imposés 70 % 50 %
    Commentaires Intéressant si charges faibles (pas d’emprunts ni travaux) Possibilité de générer un déficit foncier qui s’impute ses les revenus globaux dans la limite de 10 700 € par an Abattement forfaitaire de 71% jusqu’à 170 000 € de recettes locatives pour les chambres d’hôtes et résidences de tourisme Excellent outil pour optimiser la fiscalisation des revenus locatifs

    La plus-value d’Ameublys sur ce marché

    Le passage d’un bien vide à meublé nécessite donc, de la part du propriétaire bailleur, un effort financier plus conséquent au départ. Un montant qui peut s’avérer dissuasif, surtout depuis 2015. La loi Alur impose désormais une liste plus contraignante des équipements à proposer lors des locations meublées. Pour limiter les contraintes liées à l’acquisition de meubles, la société Ameublys a imaginé une nouvelle solution : la location. Grâce à un service simplifié, la société permet de choisir ses meubles en un clic. Contre un loyer mensuel (à partir de quelques dizaines d’euros), ce service tout en un prend en charge la livraison, l’installation, le montage des meubles.

     myOptions.co : une solution d’épargne innovante

    En matière de placement, il y a une règle d’or à respecter : « ne jamais mettre tous ses œufs dans le même panier ». Autrement dit, l’investisseur éclairé répartira ses risques sur des solutions de placements avec des échéances ou des supports différents. Bien que l’immobilier ait su séduire les Français, une stratégie de constitution patrimoniale uniquement axée sur ce support peut présenter des risques. A ce titre, en dehors des placements traditionnels (livret A, assurance-vie, PEA, etc.), le crowdlending (le prêt participatif) apparaît comme une solution d’épargne innovante et rentable.

    myOptions.co, plateforme de crowdfunding dédiée aux entreprises innovantes, propose à ses financeurs des taux pouvant aller jusqu’à 12%. Autre atout : le prêteur devient acteur de son épargne en ayant le libre choix du destinataire (à qui) et l’objet (à quoi) de son investissement.