Traditionnellement utilisé par les startups et les entrepreneurs pour financer leurs projets sans avoir à faire appel aux banques ni aux investisseurs en capital risque, le crowdfunding dispose de nombreux atouts qui l’ont rendu populaire. Il ne s’adresse désormais plus à une seule typologie d’entreprises.

Les campagnes de crowdfunding ne sont plus uniquement lancées pour collecter des fonds

De nombreuses sociétés accomplies font dorénavant appel au financement participatif, et l’objectif principalement visé n’est pas forcément la collecte de fonds. Le crowdfunding permet entre autre d’obtenir la validation du marché et d’avoir l’opportunité de se connecter avec des prospects, choses très utiles pour les entreprises de toutes tailles.

En confrontant leur idée ou leur produit au grand public, les porteurs de projet peuvent avoir un bel aperçu de la façon dont leur activité sera reçue par leurs clients potentiels. Le succès d’une campagne et les retours obtenus de la part des contributeurs peuvent ainsi être gages de la réussite du produit une fois qu’il sera commercialisé. Le succès d’une campagne est donc un bon indicateur, qui montre que les consommateurs souhaitent l’aboutissement du projet puisqu’ils l’ont financé avant son arrivée sur le marché. A l’inverse, l’échec d’une campagne peut suggérer une mauvaise adoption future et la nécessité de prendre un peu de recul.

Un vecteur de communication qui permet de gagner en visibilité, d’améliorer son projet et de construire une communauté

Lors du lancement d’une campagne, les équipes concernées vont en faire la promotion auprès de leurs réseaux, et sur leurs médias sociaux comme Twitter, LinkedIn, Facebook ou encore Instagram. Il s’agit d’un excellent moyen de générer de la visibilité pour une société, ainsi que pour le produit ou la solution spécifique à l’origine de la collecte des fonds.

Le crowdfunding permet en effet aux entreprises, d’une part de rencontrer de potentiels investisseurs qui pourraient leur apporter des liquidités afin de développer leur activité, mais aussi de commencer à construire une relation avec une base de prospects, qui deviendront eux-mêmes prescripteurs du projet auprès de leur entourage. Lors de la phase de développement d’un produit notamment, les sociétés qui passent par le financement participatif peuvent aussi bénéficier de retours constructifs faits par ces profils déjà bien engagés. Des échanges qui sont bénéfiques pour toutes les parties :

  • Les investisseurs et clients potentiels se sentent plus investis dans le projet, et sont plus enclins à le soutenir lorsqu’ils sont force de proposition et qu’ils ont la considération de l’entreprise.
  • La société reçoit de son côté des retours parfois très utiles, qui lui permettent soit de pivoter si nécessaire pour rendre le projet viable, soit de le réajuster afin qu’il corresponde mieux aux attentes de sa cible.

La possibilité de se faire financer par d’autres entreprises pour les sociétés de plus de 3 ans

Les minibons sont des titres nominatifs et non négociables comportant l’engagement par une entreprise à payer à échéances déterminées un tiers en contrepartie d’un prêt. Grâce à ce procédé, les sociétés qui exercent leur activité depuis plus de 3 ans peuvent se faire financer par des personnes physiques ou morales (et donc par des entreprises), à travers une campagne de financement participatif. Accessibles via les plateformes ayant obtenues le statut de conseiller en investissement participatif (CIP) comme myOptions, ils peuvent être émis par différents types de sociétés (SA, SAS, SARL) ayant entièrement libérées leur capital.

Les minibons peuvent être souscrits sans plafond et dans la limite de 2,5 millions d’euros par an pour les entreprises émettrices. Avec un amortissement par mensualités constantes et à taux fixe, leur durée est limitée à 5 ans. Contrairement au plafond de 2000 euros obligatoirement imposé aux financeurs (particuliers) dans le cadre des campagnes réalisées par les plateformes d’intermédiaire en financement participatif (IFP), celles effectuées par les plateformes CIP permettent à des entreprises ayant des excédents de trésorerie de participer à l’économie réelle en finançant un projet sans limite. Une opération qui est bénéfique à la fois pour le porteur de projet et l’entreprise prêteuse. De son côté, le porteur de projet peut percevoir un soutien financier plus conséquent et ainsi boucler sa campagne plus rapidement. De l’autre, l’entreprise participe à la croissance d’une société qui partage ses valeurs, et encourage de cette façon les initiatives dans sa région ou son secteur d’activités.

Vous souhaitez lancer une campagne de crowdfunding pour financer un projet innovant ? Rendez-vous sur myOptions.co pour découvrir les conditions et présenter votre concept.